Projet minier de Variscan, un projet contraire à l’intérêt général

logo-mines

Le Comité Est du Parti de Gauche 35 dénonce le projet d’exploration minière sur le territoire de 17 communes allant du sud de Fougères au nord de Vitré. L’entreprise Variscan attend le permis d’explorer et espère y trouver plusieurs minerais dont notamment du tungstène.

Ce projet est en effet à l’opposé du bon sens pour plusieurs raisons :

C’est un projet anti-écologique puisque le risque de contamination des nappes phréatiques est important à cause des produits chimiques utilisés pour l’extraction du minerai. La pollution de l’air est également à prendre en compte car une fois extraits du sol ces minerais laissent s’échapper des particules nocives pour les êtres vivants.

C’est un projet anti-démocratique puisque c’est l’État qui décide de tout en dernier recours. La population locale n’est pas informée et encore moins amenée à se prononcer. Si les conseils municipaux doivent émettre un avis consultatif, ils disposent pour toute information sur le sujet d’un cd-rom envoyé par la Préfecture et Variscan (l’entreprise qui cherche à obtenir le permis d’explorer), dénué de toute objectivité. Enfin, les associations qui cherchent à obtenir des informations précises se les voient interdire par le Préfet malgré un avis favorable de la Commission d’Accès aux Documents Administratifs.

C’est un projet anti-social puisqu’il ne va créer que peu d’emplois locaux si on se réfère à des projets similaires dans d’autres départements. Dans la Sarthe ce sont 5 emplois locaux seulement qui ont été créés ; pourtant ces chantiers ont lieu au détriment d’emplois agricoles puisque les propriétaires concèdent leur terrain.

Pour toutes ces raisons, le Parti de Gauche soutiendra les associations dans leur démarche de lutte contre ce projet inutile et imposé. Les 11 millions d’euros que souhaiterait investir Variscan dans l’exploration minière dans notre département seraient bien plus utiles à la recherche et au développement d’une alternative écologiste.