Cachez cette pauvreté que je ne saurais voir !

 

Betteln verboten


Monsieur Feuvrier, Maire de Fougères, a pris la décision d’interdire la mendicité dans la ville du 21 juillet au 30 septembre, pas un arrêté municipal. L’argument avancé est celui de l’image, notamment pour les touristes.

Le Parti de Gauche condamne vigoureusement cette décision pour plusieurs raisons.

D’abord, dissimuler la pauvreté ne réglera pas pour autant le problème. La pauvreté est un phénomène politique et non une fatalité ; ce sont donc des réponses politiques qui doivent être apportées plutôt que d’essayer de cacher lâchement cette réalité.

Ensuite, les personnes concernées font la manche par nécessité afin d’obtenir de quoi survivre. Leur retirer la possibilité de mendier c’est les enfoncer un peu plus dans la misère, ce qui est indigne d’une Mairie qui se dit de gauche.

Considérer que les touristes fuient Fougères à cause de la mendicité démontre la bien piètre image des touristes que la Mairie peut avoir.

Enfin, la rue est un espace public qui, par définition, appartient à tout le monde. Chacun doit pouvoir s’y trouver sans qu’il n’y ait de filtrage. La rue n’appartient pas plus à Monsieur Feuvrier qu’aux personnes SDF.

Le Parti de Gauche de Fougères participera donc à toute action visant à imposer le retrait de l’arrêté municipal.